Houdoud

Présentation du programme

Le projet #HOUDOUD s’inscrit dans le cadre du projet « La fertilisation des savoirs par la rencontre de l’#art et de la #recherche ». Il vise à créer des liens entre les pratiques artistiques et la recherche académique en sciences humaines et sociales, et à faire émerger des approches

innovantes sur les phénomènes culturels contemporains. Il s’adresse plus particulièrement aux jeunes artistes et chercheurs de moins de 35 ans, résidents au #Maroc, souhaitant développer un projet de recherche ou artistique personnel sur les mobilités et sur le concept de “Houdoud” (frontières / limites).

Suite à l’appel à candidature lancé en juillet 2018 et clôturé le 30 septembre 2018, 82 candidatures ont été reçues et examinées par les membres des deux jurys, réunis par les curateurs du projet, Driss Ksikes et Omar Berrada. Les deux jurys sont composés de : Omar Fertat (Université Bordeaux- Montaigne), Issam El Yousfi (ISADAC, Rabat), et Fadma Ait Mouss (Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Ain Chock, Casablanca) pour les arts vivants ; et de Alya Sebti (IFA Gallery, Berlin), Younes Rahmoun (ISBA, Tétouan), et Hassan Echair (ISBA, Tétouan) pour les arts visuels.

Ont été retenus 3 artistes, 1 architecte, et 2 chercheurs dans la catégorie Arts visuels ; et 3 artistes, et 3 chercheurs dans la catégorie Arts vivants, pour la qualité, la pertinence, et l’apport substantiel quant à la thématique des mobilités et aux enjeux du projet HOUDOUD ; l’originalité tant dans la réflexion que dans la création et la production envisagée ; et la volonté exprimée de s’inscrire dans une démarche de création interdisciplinaire. Tous auront l’opportunité de développer leur projet personnel lors du parcours d’ateliers, de Rabat à Berlin, en passant par Tétouan et Bordeaux. Tout au long de ce parcours, entamé en novembre 2018 et clôturé en juin 2019 à Casablanca, ils seront accompagnés pour les arts vivants par des artistes et chercheurs reconnus, dont Laila Hassan Soliman, dramaturge, et Paola Gandolfi, anthropologue, avec l’appui de Fadma Ait Mous, anthropologue ; et pour les arts visuels, par Saba Innab, artiste et architecte, et Salima Naji, architecte et anthropologue, avec l’appui de Hassan Darsi, artiste pluridisciplinaire.

Ce programme est en partenariat avec: 

Institut Français du Maroc, Goethe-Institut Casablanca. Royal Air Maroc; Unesco Rabat; l'Atelier de La Source du lion; L'école supérieure des beaux arts de casablanca; Faculté des lettres et des sciences humaines Ain Chock; Centre Jacques Berque; Institut für Auslandsbeziehungen (ifa); Institut National des Beaux Arts; American Legation Institute for Moroccan Studies (TALIM);  Isadac ; TELEM; CIEMAM; Université Abdelmalik Essaidi

Candidature

Equipe

Fadma Ait MousChercheurs associés et permanents

Professeur-chercheure à la faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ain Chok

FacebookTwitterLinkedin

Houdoud

Présentation du programme

Le projet #HOUDOUD s’inscrit dans le cadre du projet « La fertilisation des savoirs par la rencontre de l’#art et de la #recherche ». Il vise à créer des liens entre les pratiques artistiques et la recherche académique en sciences humaines et sociales, et à faire émerger des approches

innovantes sur les phénomènes culturels contemporains. Il s’adresse plus particulièrement aux jeunes artistes et chercheurs de moins de 35 ans, résidents au #Maroc, souhaitant développer un projet de recherche ou artistique personnel sur les mobilités et sur le concept de “Houdoud” (frontières / limites).

Suite à l’appel à candidature lancé en juillet 2018 et clôturé le 30 septembre 2018, 82 candidatures ont été reçues et examinées par les membres des deux jurys, réunis par les curateurs du projet, Driss Ksikes et Omar Berrada. Les deux jurys sont composés de : Omar Fertat (Université Bordeaux- Montaigne), Issam El Yousfi (ISADAC, Rabat), et Fadma Ait Mouss (Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Ain Chock, Casablanca) pour les arts vivants ; et de Alya Sebti (IFA Gallery, Berlin), Younes Rahmoun (ISBA, Tétouan), et Hassan Echair (ISBA, Tétouan) pour les arts visuels.

Ont été retenus 3 artistes, 1 architecte, et 2 chercheurs dans la catégorie Arts visuels ; et 3 artistes, et 3 chercheurs dans la catégorie Arts vivants, pour la qualité, la pertinence, et l’apport substantiel quant à la thématique des mobilités et aux enjeux du projet HOUDOUD ; l’originalité tant dans la réflexion que dans la création et la production envisagée ; et la volonté exprimée de s’inscrire dans une démarche de création interdisciplinaire. Tous auront l’opportunité de développer leur projet personnel lors du parcours d’ateliers, de Rabat à Berlin, en passant par Tétouan et Bordeaux. Tout au long de ce parcours, entamé en novembre 2018 et clôturé en juin 2019 à Casablanca, ils seront accompagnés pour les arts vivants par des artistes et chercheurs reconnus, dont Laila Hassan Soliman, dramaturge, et Paola Gandolfi, anthropologue, avec l’appui de Fadma Ait Mous, anthropologue ; et pour les arts visuels, par Saba Innab, artiste et architecte, et Salima Naji, architecte et anthropologue, avec l’appui de Hassan Darsi, artiste pluridisciplinaire.

Ce programme est en partenariat avec: 

Institut Français du Maroc, Goethe-Institut Casablanca. Royal Air Maroc; Unesco Rabat; l'Atelier de La Source du lion; L'école supérieure des beaux arts de casablanca; Faculté des lettres et des sciences humaines Ain Chock; Centre Jacques Berque; Institut für Auslandsbeziehungen (ifa); Institut National des Beaux Arts; American Legation Institute for Moroccan Studies (TALIM);  Isadac ; TELEM; CIEMAM; Université Abdelmalik Essaidi

Candidature